Frédérique Cuisinier, 2018, Copyright © Tous droits réservés. CONTACT

 Émotions et apprentissages scolaires

Par Frédérique Cuisinier

Emotischool®

Emotischool.com

Lire, écrire, sous la dictée ou en inventant un texte, autant d’activités essentielles à l’école, pas toujours faciles, et qui se compliquent encore quand l'émotion du texte est de la partie.

Il faut connaître la langue et son orthographe si compliquée parfois. Il faut maîtriser les gestes pour former les lettres et écrire les mots. Il faut aussi bien distinguer la forme des lettres à lire, connaître les sons qu’elles forment....Même lorsque l’enfant maîtrise tout cela, d’autres difficultés surgissent, par exemple quand le texte possède un contenu émotionnel. Deux séries d’études révèlent en effet que les émotions du texte compliquent la compréhension et la dictée.

La compréhension de textes littéraires est-elle affectée par le contenu émotionnel du récit ?

OUI, comprendre un texte est plus difficile pour l’enfant lorsque son contenu est triste et plus encore s’il est joyeux.

Ce résultat est contre-intuitif. Il bouscule nos croyances. Des pistes d’explications sont proposées ici et

Le contenu émotionnel du texte affecte–il les performances orthographiques ?

OUI, lors d’une dictée, les erreurs orthographiques sont plus nombreuses lorsque la dictée est tirée d’un texte à contenu émotionnel et cela d’autant plus que le contenu est gai ! Ce résultat (pdf de l’étude), qui n’a pas manqué de surprendre, a été répliqué, par plusieurs études (voir ici).

Comment s’explique ce phénomène ?

Il semble que l’attention portée aux émotions de l’histoire et à leur compréhension mobilise une partie des ressources mentales (cognitives). Cela diminue donc les ressources disponibles pour l’écriture ou pour comprendre le sens du texte.

Autrement dit, l’attention se porte surtout sur les émotions du texte et moins sur le sens profond ou l’orthographe.